Nuggets de crevette (complètement improvisés !!!)

DSC_0278Ou comment improviser des nuggets de crevette avec un reste de crevettes poélées, de la farce au poulet et de la chapelure.

Ce dimanche, ma cuisine a servi de camp d’entraînement pour ma copine Séverine de I am not a blog en vue de son défi  dans le cadre du concours Food and You. Ce nouveau concept met en compétition trois chefs amateurs qui prennent pour une soirée les rènes d’un restaurant privatisé pour l’occasion avec pour mission de servir à la cinquantaine de convives une entrée, un plat et un dessert. A la fin du repas, les convives votent pour le plat qu’ils ont préféré pour élire le meilleur chef de la soirée.

Pour Séverine, ce sera le plat principal mais avec l’improvisation d’aujourd’hui, elle pourrait aussi proposer l’apéro ! En effet, dans la recette qu’elle fera mercredi, il fallait confectionner une farce à base de poulet, et préparer des crevettes poélées. Sauf qu’on s’est un peu lachées sur les quantités et qu’il nous en est resté un peu.

normal, on avait les proportions pour cinquante et parfois on s’est un peu mélanger les pinceaux…

Du coup, Séverine a eu la bonne idée de rouler les crevettes dans la farce, de les passer dans la chapelure et de les faire frire rapidement pour faire un petit apéro sympa ! Avec une touche de citron vert pour relever le tout, le tour était joué : on a eu en plus de notre repas gastronomique un bon petit amuse-bouche !

Je prends dans mon frigo et mon placard : 

une douzaine de grosses crevettes crues (décongelées)
1 blanc de poulet
1 blanc d’oeuf
2 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse
de la chapelure
1 citron vert
20g de beurre
sel et poivre
huile végétale

Pour improviser des nuggets de crevette : 

DSC_0277Je fais décongeler mes crevettes dans un bol d’eau et je les décortique entièrement. Je fais fondre une noix de beurre dans mon wok à feu vif et je fais dorer 1 minute sur chaque face mes crevettes : elles doivent commencer à griller sans cuire trop à coeur. Je sale. Je réserve.

Je prépare ma farce au poulet en hachant très finement au mixer la chair crue. Je sale et poivre puis j’ajoute le balnc d’oeuf et continue de mixer pour obtenir une pâte onctueuse. J’ajoute enfin la crème fraîche pour rectifier la consistance.

Nous n’y avons pas pensé sur le coup, mais une petite pincée de piment d’espelette dans la farce aurait relevé juste ce qu’il faut la farce.

DSC_0273Je prépare ma chapelure dans un bol puis j’enrobe mes crevettes de farce au poulet et je les trempe dans la chapelure pour les recouvrir entièrement.
Je fais chauffer à feu vif une poêle avec de l’huile (compter environ 1 cm d’épaisseur) dans lequel je fais frire sur chaque face mes nuggets. Lorsqu’ils sont bien dorés, je les dépose sur une assiette recouverte d’un sopalin. Au moment de servir, je les asperge d’un jet de citron vert et je déguste chaud !

La farce de poulet apporte un moelleux incomparable qui contraste avec le croquant de la chapelure, un régal !  DSC_0278

Recette toute rose pour la Saint Valentin

DSC_0772Cette année, la Saint Valentin est arrivée un dimanche, et pendant les vacances des enfants  : parfait pour concocter une bonne recette toute rose pour mon Valentin !

Je ne suis pas particulièrement fan de cette fête qui à mon sens ne sert à rien, si ce n’est à déculpabiliser les couples qui n’ont rien d’autre à partager ce jour là que – justement – le traditionnel bouquet de la Saint Valentin.

Ooh, le mauvais esprit, me direz-vous !

Mais en fait, quand on a travaillé pour Interflora le jour de la Saint Valentin – ce qui m’est arrivé dans mes années étudiantes – on apprend que beaucoup, beaucoup, beaucoup d’hommes font livrer un beau bouquet d’homme à Madame et … à leur maitresse, le tout dans la même commande !!!! Et si je vous dis que les bouquets sont toujours accompagnés d’un petit mot, vous imaginez tout de suite l’ironie de la situation….

Bref, cela nous éloigne bien de la recette d’aujourd’hui, complètement improvisée avec ce que j’avais chez moi et qui s’est avérée être toute rose : une poelée de saumon et crevettes, avec sa sauce rose au cognac et ses petits gnocchis –  parfait pour la fête des amoureux !

J’ai donc pris dans mon frigo et mon placard :

2 filets de saumon congelés (avec la peau)
une douzaine de crevettes crues congelées
3 cuillères à soupe de crème liquide
2 petits verres de cognac
2 gousses d’ail
1 cuillère à café de concentré de tomates
quelques feuilles de laurier
1 mélange d’épices  de type paprika, piment, safran pour relever le tout
des gnocchis pour 2 personnes
sel et poivre

Pour improviser une recette classe :

Je fais décongeler mes filets de saumon et crevettes dans un bol d’eau (compter 30 minutes). Je décortique mes crevettes et fait revenir les peaux dans un filet d’huile à feu vif. J’ajoute les deux gousses d’ail écrasées, les feuilles de laurier et je verse le premier verre de cognac. Je flambe hors du feu. Lorsque les flammes sont éteintes, je dépose le concentré de tomates sur ma préparation et je mouille avec de l’eau (environ 30cl). Je sale et poivre et fait mijoter une petite heure jusqu’à ce que le liquide ait réduit de moitié. Je filtre mon jus puis le reverse dans ma casserole. J’ajoute la cème et je réserve.

Je mets à bouillir l’eau des gnocchi et verse un filet d’huile d’olive dans une pôle que je fais chauffer à feu vif. Je dépose côté peau les filets de saumon que je fais saisir (en baissant quand même le feu) pendant 3-4 minutes. Je les sale et poivre. Sans les retourner, je baisse encore le feu, couvre ma pôele et fait cuire encore 3-4 minutes. Lorsque le saumon commence à être bien cuit sur la face côté peau, je remonte le feu, retourne mes filets et dépose les crevettes dans la pôele pour qu’elles soient saisies. Je cuis encore un maximum de 3-4 minutes. Je sale et poivre mes crevettes.

Lorsque l’eau bout, je verse mes gnocchis et les égoutte lorsqu’ils remontent à la surface. Je réchauffe trente secondes à feux vif ma sauce.

Je peux ensuite servir mon plat en déposant un peu de sauce dans mon assiette, puis le filet de saumon côté peau. J’en profite pour flamber avec mon deuxième verre de cognac les crevettes qui sont restées dans ma poêle. Je les dépose ensuite sur un lit de gnocchis et je sers.

Happy valentine !

DSC_0772

 

Cupcakes sapin de noël pour Battle Food #38

DSC_0190A Noël, je n’aime pas enchaîner les repas tous plus copieux les uns que les autres qui durent des heures, je n’aime pas passer mon temps en trajets pour aller d’un repas à un autre, je n’aime pas me mettre la pression pour faire LE repas de l’année.

A Noël, j’aime faire un joli sapin, chargé de décorations en tous genres qui illuminent la maison pendant les longues nuits du mois de décembre. J’aime profiter du bonheur simple d’entendre mes petits lutins réveillés, mais qui n’osent pas se lever, se demander en chuchotant si le père Noël est bien passé. J’aime voir la neige qui tombe même si c’est de plus en plus rare ces temps-ci. J’aime passer de bons moments en famille autour des enfants qui jouent dans un amoncellement de papiers, bolduc et jouets en tout genre même si je trouve que ça fait toujours trop.

J’aime aussi manger les blinis finlandais de ma maman avec leur crème aux oeufs de saumon,  préparer mon foie gras moi-même, et me lancer dans des essais de petites recettes improbables que je ne ferais qu’une fois.

Je suis du coup parfaitement dans le thème de la Battle food #38 proposée par Gabrielle du blog Lalalacuisine  « Du rêve sur toutes les tables ! » avec mon dernier essai improbable de Cupcakes en forme de sapin de Noël qui nous a bien fait rigolé mais aussi donné un joli rendu sur notre table de Noël.

Cette recette date de l’année dernière, vous l’aurez compris, mais je ne l’avais pas publiée jusque là. Elle est assez simple à réaliser, un peu moins à manger (c’est un peu lourd quand même) et surtout très très très salissante !

Pour faire une dizaine de jolis sapins

10 cl de lait
80 g de beurre mou
80 g de sucre semoule
1 oeuf
40 g de poudre d’amande
100 g de farine
1 sachet de levure chimique
1 pincée de bicarbonate de sodium

Pour le glaçage 

500g de Philadelphia
10 cl de miel (j’ai utilisé du miel de châtaignier mais le goût était vraiment trop fort, il vaut mieux un miel plus doux)
colorant vert alimentaire en poudre
billes en sucre
paillettes comestibles
étoiles en décoration

Pour réussir mon beau sapin, roi des forêts

Je préchauffe mon four à 180°C et installe une dizaine de caissettes à muffins dans mes moules en silicones.

Je fouette au batteur le beurre mou avec le sucre pour obtenir un mélange bien crémeux. J’ajoute ensuite l’oeuf entier et une cuillère de farine. Dans un autre bol, je mélange le reste de farine avec la poudre d’amande, la levure et le bicarbonate. J’ajoute le lait pour délayer un peu et j’ajoute le tout azu premier mélanger.

Je répartis ma préparation dans les caissettes et je fais cuir 20 minutes au four. Je laisse refroidir mes gâteaux.

IMG_3982Pendant ce temps, je prépare le glaçage en mixant le Philadelphia et le miel. J’ajoute une point de colorant (enfin j’essaie : comme vous pouvez le constater sur le photo ci-contre, j’ai eu la main lourde !).

Je mets ce mélange dans une poche à douille avec une douille étoilée et je réserve au frais. Quand mes gâteaux sont bien froids, je garnis mes cupcake en réalisant un mouvement de superposition concentrique de façon à former des cônes en forme de sapin. Je décore avec les billes en sucre, des paillettes comestibles et une belle étoile.

Je n’ai pas trouvé d’étoile comestible, ni quoique ce soit qui s’en rapproche alors j’ai utilisé des décorations de table de Noël !

Mes petits sapins ont donné un bel effet à notre table de Noël, et ont surtout bien faire rire les enfants qui ont fini avec la bouche toute verte ! La prochaine fois, je serais plus mesurée sur la quantité de colorant. D’ailleurs, je les ferais même en version mini parce qu’avec tout ce glaçage, c’est quand même bien écoeurant au final !

Cette année, je ne sais pas encore dans quoi je vais me lancer comme recette improbable. Mais si vous avez des suggestions, laissez-moi un petit mot en commentaire !

DSC_0226

DSC_0190

 

 

 

Merveilleux Mont Blanc #1andublog

Aujourd’hui, je fête dignement les 1 an de mon blog et pour l’occasion, je me suis lancée dans un mélange de mes deux desserts préférés : le Merveilleux et le Mont Blanc. La base est la même : meringue + chantilly. Pour le Merveilleux, il faut rajouter un ganache et des copeaux de chocolat. Pour le Mont Blanc, il faut rajouter de la crème de marrons.

Vous devinez donc aisément ce que j’ai pu mettre dans mon Merveilleux Mont Blanc !

Lire la suite

Mangez du boudin (même avec vos enfants) !

Le boudin noir fait partie de ces mets que j’adore même si ce qu’il y a dedans est vraiment beauark. Mais depuis que j’ai des enfants à table, difficile de leur proposer ce plat, même avec sa petite purée de pommes caramélisées.

Comme ils adorent les cailles (« Maman, achète des cailles, comme ça, ça fera comme si on avait un poulet chacun dans l’assiette !!!), que les cailles sont délicieuses dans des recettes sucrées salées, et que j’avais aussi du boudin noir dans mon frigo (attendant désespérément un repas sans enfants), j’ai inventé la recette pour manger du boudin même avec des enfants ! Tadaaa !

Petites cailles braisées à la pomme, boudin noir juste grillé et purée de chou-fleur

Lire la suite