Recette toute rose pour la Saint Valentin

DSC_0772Cette année, la Saint Valentin est arrivée un dimanche, et pendant les vacances des enfants  : parfait pour concocter une bonne recette toute rose pour mon Valentin !

Je ne suis pas particulièrement fan de cette fête qui à mon sens ne sert à rien, si ce n’est à déculpabiliser les couples qui n’ont rien d’autre à partager ce jour là que – justement – le traditionnel bouquet de la Saint Valentin.

Ooh, le mauvais esprit, me direz-vous !

Mais en fait, quand on a travaillé pour Interflora le jour de la Saint Valentin – ce qui m’est arrivé dans mes années étudiantes – on apprend que beaucoup, beaucoup, beaucoup d’hommes font livrer un beau bouquet d’homme à Madame et … à leur maitresse, le tout dans la même commande !!!! Et si je vous dis que les bouquets sont toujours accompagnés d’un petit mot, vous imaginez tout de suite l’ironie de la situation….

Bref, cela nous éloigne bien de la recette d’aujourd’hui, complètement improvisée avec ce que j’avais chez moi et qui s’est avérée être toute rose : une poelée de saumon et crevettes, avec sa sauce rose au cognac et ses petits gnocchis –  parfait pour la fête des amoureux !

J’ai donc pris dans mon frigo et mon placard :

2 filets de saumon congelés (avec la peau)
une douzaine de crevettes crues congelées
3 cuillères à soupe de crème liquide
2 petits verres de cognac
2 gousses d’ail
1 cuillère à café de concentré de tomates
quelques feuilles de laurier
1 mélange d’épices  de type paprika, piment, safran pour relever le tout
des gnocchis pour 2 personnes
sel et poivre

Pour improviser une recette classe :

Je fais décongeler mes filets de saumon et crevettes dans un bol d’eau (compter 30 minutes). Je décortique mes crevettes et fait revenir les peaux dans un filet d’huile à feu vif. J’ajoute les deux gousses d’ail écrasées, les feuilles de laurier et je verse le premier verre de cognac. Je flambe hors du feu. Lorsque les flammes sont éteintes, je dépose le concentré de tomates sur ma préparation et je mouille avec de l’eau (environ 30cl). Je sale et poivre et fait mijoter une petite heure jusqu’à ce que le liquide ait réduit de moitié. Je filtre mon jus puis le reverse dans ma casserole. J’ajoute la cème et je réserve.

Je mets à bouillir l’eau des gnocchi et verse un filet d’huile d’olive dans une pôle que je fais chauffer à feu vif. Je dépose côté peau les filets de saumon que je fais saisir (en baissant quand même le feu) pendant 3-4 minutes. Je les sale et poivre. Sans les retourner, je baisse encore le feu, couvre ma pôele et fait cuire encore 3-4 minutes. Lorsque le saumon commence à être bien cuit sur la face côté peau, je remonte le feu, retourne mes filets et dépose les crevettes dans la pôele pour qu’elles soient saisies. Je cuis encore un maximum de 3-4 minutes. Je sale et poivre mes crevettes.

Lorsque l’eau bout, je verse mes gnocchis et les égoutte lorsqu’ils remontent à la surface. Je réchauffe trente secondes à feux vif ma sauce.

Je peux ensuite servir mon plat en déposant un peu de sauce dans mon assiette, puis le filet de saumon côté peau. J’en profite pour flamber avec mon deuxième verre de cognac les crevettes qui sont restées dans ma poêle. Je les dépose ensuite sur un lit de gnocchis et je sers.

Happy valentine !

DSC_0772

 

Mon ustensile de cuisine préféré

Je cuisine depuis très longtemps, depuis aussi longtemps que je me souvienne même. Des ustensiles de cuisine, j’en ai utilisé et acheté des dizaines de sortes.

Aujourd’hui, j’ai une toute petite cuisine : 9 m2 maxi, 1,80 max de plan de travail, donc autant dire que quand j’ai dû organiser toutes mes affaires, j’ai déjà fait un tri pour sélectionner les ustensiles qui resteraient à portée de main.

Maintenant, sur quel critère devrais-je me baser pour choisir mon ustensile préféré ?

Si c’est celui que j’utilise tout le temps, c’est facile, c’est mon cuit vapeur Magimix : légumes, riz, yaourts, et même foie gras ou récipients à stériliser, tout y passe !

Dans la catégorie plaisir à chaque occasion, c’est sans aucun doute le Kitchen Aid qui gagne haut la main ! Il est beau, il est rouge, il réussit tout ce que je lui demande. Je lui ai donné plein d’accessoires pour hacher, râper, presser, glacer… bref, je l’adoooore ! Même si je ne m’en sers pas tous les jours !sorbet_au_ka

Et celui qui me sauve la vie dans de nombreuses situations de plantage lamentable ? Mon mixer plongeant ! Rattraper une mayonnaise qui se délie, enlever les grumeaux d’une pâte (oui j’avoue, je m’en suis déjà servie quand j’ai raté une pâte à crêpes !), donner de la texture à une purée ratée (oui, oui, une purée ça se rate, même quand c’est son plat préféré !).

Sinon, j’ai aussi mon ustensile « Madeleine de Proust ». Et non, il n’a rien de glamour cet ustensile puisque c’est une simple maryse. Alors pourquoi un tel piédestal pour un petit bout de plastique ? Tout simplement parce que ma grand-mère raclait toujours ses préparations avec une maryse, et que moi, petite gourmande que je suis, me faisais un plaisir de la lécher ensuite.

Dis-papy, je peux lêcher la casserole « ? Vous vous souvenez de la pub pour des assurances obsèques, je crois ? Moi oui, la petite fille de la pub, c’était moi en fait !

Et bien d’autres encore, comme ma sauteuse en inox qui me fait des woks d’enfer, et des mijotés fameux, mon économe qui me suit depuis 15 ans (si si, 15 ans sans finir par inadvertance à la poubelle ou s’user ou se casser… acheté 10 francs au casino du coin : on fait pas mieux !) ou encore ma poissonnière qui me sert une fois tous les 5 ans mais qui me donne vraiment l’impression d’être une cuisinière, vraie de vraie, parce que moi, oui moi, je peux le faire cuire au court-bouillon ton saumon. En entier !

Alors, entre le fidèle compagnon, l’amoureux passionnel, le superhéros ou le romantique, et tous les autres, je ne sais plus ou donner de la tête pour en choisir un. Mais je sais que sans eux, ma vie derrière les fourneaux ne serait pas pareille (grande envolée de violons sur soleil couchant s’il vous plait !)

homme_au_soleil_couchant

Et vous, c’est quoi votre ustensile de cuisine préféré ?