Pâtes aux truffes

IMG_5950La recette des pâtes aux truffes est tellement simple que je pourrais me contenter de la twitter en 140 caractères pour la partager ! C’est vrai : il suffit d’avoir des pâtes, de la crème  et des truffes.

Sauf que la truffe, c’est pas n’importe quoi comme ingrédient et ce serait dommage de mal l’accommoder.

 

Alors en premier lieu, il est important d’avoir de la bonne truffe. J’entends déjà tous ceux qui n’habitent pas dans une ferme du Périgord remplie de chiens truffiers et grands-pères qui connaissent les coins à truffe se lever pour dire :

Ca commence mal cette recette, la truffe j’en trouve qu’à Noël et ça coûte les yeux de la tête !

Effectivement, la truffe fraîche c’est plutôt en hiver, plutôt autour des 4 à 500 € du kilo (aie) pour la reine des truffes, la fameuse Tuber Melanosporum du Périgord et pour tout vous avouer, je crois bien que je n’en ai jamais mangé.

Heureusement, la truffe est déclinée sous de nombreux formats et variétés qui permettent de réduire le budget et d’en consommer en dehors de Noël. Il suffit juste de bien vérifier qu’il ne s’agit pas de truffe de Chine – qui a tout de la truffe sauf le goût. Dommage, quand même !

Je vous conseille donc de partir sur les formats de type truffe d’été à l’huile qui permettent d’avoir à la fois un produit de qualité et une forte capacité à aromatiser un plat, malgré la faible quantité de produit.

La truffe d’été qui est plutôt de couleur noire à l’extérieur et blanche à l’intérieure est bien parfumée mais  beaucoup moins chère que sa cousine la truffe d’hiver (environ 100 € le kilo). En revanche, sa saveur est plus délicate et lorsque l’on cuisine des truffes d’été fraîches, il est recommandé de ne pas les cuire et de se contenter d’utiliser les copeaux de truffe crus.

Pour aujourd’hui, j’avais un petit pot de truffe à l’huile acheté dans une vente-privée il y a quelques semaines (7,50 € au lieu de 15 € le pot de 30 g de truffe d’été à l’huile).

Ensuite, il faut des bonnes pâtes qui tiennent bien à la cuisson, et qui ont une forme qui laisse la sauce s’accrocher à la pâte : la sauce étant assez liquide, c’est très important si on veut éviter de se retrouver avec les pâtes d’un côté et la sauce de l’autre. Il faut aussi éviter les pâtes de type gnocchi ou pipe rigate qui accumuleront trop de sauce. Et bien sûr, il faut des pâtes sèches pour être sûr de réussir une parfaite cuisson al dente. Cette fois j’ai utilisé des fusilli dans une version plutôt haut de gamme mais ça peut bien marcher aussi avec des bonnes linguine.

Et enfin, une bonne crème liquide entière qui résiste à la cuisson car l’idée est de faire infuser les tranches de truffe et un petit peu de l’huile du pot pour obtenir une sauce très parfumée qui reste bien liquide.

Je sors donc de mon frigo et mon placard, pour 4 personnes : 

250g de bonnes pâtes italiennes
20 cl de crème liquide entière
1 pot de truffes à l’huile de 30g
du sel et du poivre
quelques copeaux de parmesan

Une fois tous ces ingrédients réunis, la recette est très rapide : pendant que je fais cuire les pâtes selon les indications du fabricant pour obtenir une cuisson al dente, je réchauffe la crème sur feu doux avec les tranches de truffes et deux cuillères à café de l’huile du pot de truffes. Je sale et poivre la sauce pour la réhausser légèrement.

Lorsque les pâtes sont cuites, je les égoutte, les dispose dans chaque assiette et verse une grosse louche de sauce dessus avec quelques tranches de truffe.

La sauce étant plutôt très parfumée et assez grasse, il n’est pas nécessaire d’en mettre beaucoup !

J’ajoute quelques copeaux de parmesan pour la touche finale. On peut aussi ajouter quelques lamelles d’excellent jambon qui se marie très bien avec la saveur de la truffe.

Alors, avec cette astuce, on ne va plus se priver, n’est-ce pas ?

IMG_5950IMG_5800

Cette recette vous a plu ? Laissez moi un petit mot !