Poulet en cocotte aux morilles

Poulet en cocotte aux morilles

12 mai 2018 0 Par miss tchiiif

Le printemps, c’est la pleine saison des morilles en Savoie ! Les recherches pour trouver notre coin à morilles dans l’avant-pays savoyard étant – à ce stade encore vaines, j’en suis réduite à m’approvisionner en morilles séchées. Heureusement, mes petits commerces locaux en proposent régulièrement : j’ai donc pu me faire un bon poulet en cocotte aux morilles en ce long week-end de l’Ascension. Je l’ai accompagné de ma jardinière de légumes de printemps. C’est plus healthy bien sûr, et plus coloré dans l’assiette mais la puissance de la sauce écrase les légumes : la prochaine fois, je ferais un riz classique mais tellement délicieux lorsqu’il est noyé dans la sauce !

Je prends dans mon frigo et mon placard (pour 8 personnes) : 

  • un beau poulet fermier de 2kg
  • un sachet de morilles déshydratées
  • 2 échalotes
  • 1 bouquet garni
  • un verre de vin blanc
  • 50g de beurre
  • 3-4 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse
  • une cuillère à soupe de maizena
  • sel et poivre

Pour réussir un poulet en cocotte aux morilles parfait : 

Je commence par réhydrater les morilles pendant 30 minutes dans un bol d’eau chaude. Pendant ce temps, je pèle et haches les échalotes. Je sale et je poivre mon poulet sur toutes les faces.

Je préchauffe mon four à 180°C.

La cuisson en cocotte au four est selon moi la meilleure façon de cuire un bon poulet fermier : il s’imprègne des arômes de la garniture et reste moelleux à souhait ! En plus, on a pas besoin de surveiller !

Je fais fondre dans une grande cocotte qui passe au four le beurre et dépose mon poulet ainsi que les échalotes. Je le fais revenir sur toutes les faces à feu moyen en commençant par le dos, les côtés puis le bas. Je déglace la cocotte en ajoutant deux verres d’eau et un verre de vin blanc (de Savoie bien sûr !). J’ajoute mon bouquet garni et mes morilles égouttées et j’enfourne avec le couvercle pour 1h30 environ. 15 minutes avant la fin je vérifie la cuisson et augmente la température du four à 200° pour faire dorer encore un peu le poulet (tout en gardant le couvercle : cela évite qu’il se dessèche.)

A la fin de la cuisson, je découpe mon poulet et le réserve pendant que je réalise la sauce en faisant chauffer ma cocotte sur le gaz. J’ajoute 3 à 4 cuillères de crème fraîche épaisse que je mélange bien, puis une cuillère à soupe de Maizena pour lier la sauce. Je laisse cuire 5 à 10 minutes puis je sers le tout bien chaud !

La sauce était vraiment bien parfumée, et les morilles bien moelleuses grâce à la cuisson lente : on s’est régalés !