Encore des petits gâteaux : vanille + fraise + cream cheese

DSC_0107-1Décidément, les petits gâteaux m’inspirent en ce moment. A l’heure du thé ou du goûter du mercredi, ces petits gâteaux délicatement vanillés sont vraiment parfaits. Et quand la garniture de confiture et cream cheese déborde, c’est encore mieux !

Lire la suite

Cake pops addict

Ma dernière trouvaille pour m’amuser en cuisine, c’est le kit à cake pops d’Alice Délice.

Les cake pops, ce sont ces petits gâteaux décorés en forme de sucette qui sont à la mode depuis quelques années. Et comme je n’arrive toujours pas à faire les macarons, que je n’ai toujours pas trouvé une bonne recette de base pour les cupcakes, que je n’ai même pas essayé de faire des woopies cakes, et que j’ai trouvé une super source de biscuits décorés chez Fabulous Biscuits, je me suis finalement lancée cette année ! 

Et là, waouh ! Ca a trop bien marché !DSC_0098

Du coup j’en ai fait plein, de toutes les couleurs, et avec toute sorte de décoration ou de glaçage ! Et surtout pour tout plein de gourmands, car oui, l’avantage du cake pop, c’est que c’est vraiment bon !

Alors pour faire ces bons (et nombreux) petits cakes pops, j’ai sorti de mon frigo et mon placard :

1/2 pot de yaourt nature
2 oeufs
1 pot de sucre
1/2 pot d’huile de tournesolDSC_0035-1
1 pot et demi de farine
1/2 sachet de levure
du glaçage tout prêt, du chocolat blanc ou milka fondu
des décorations type vermicelles en couleur, flocon de neige, sucres colorés etc…
un moule à cake pops en silicone
des bâtonnets à cake pops ou de sucette

Vous avez reconnu ? C’est une base de gâteau aux yaourt ! Je divise exprès les quantités par deux parce que cela en fait déjà 24, des cake pops avec ces quantités !

Pour réussir ces petites boules, je m’arme de patience car c’est quand même un peu long et :

Je préchauffe mon four à 180°C.

Dans le bol du robot, je mélange le yaourt et les oeufs. J’ajoute ensuite le sucre, l’huile, la farine et la levure. J’obtiens une pâte homogène sans grumeaux. Si elle est un peu trop liquide, je rajoute 1 cuillère à soupe de farine.

Avec cette préparation, on peut jouer avec les colorants alimentaires pour colorer la pâte.

Je verse ensuite la préparation dans le moule inférieur du moule à cake pops. Je le referme bien et j’enfourne pour 25 minutes. La boule doit avoir gonflé à l’intérieur du couvercle.

Je laisse refroidir avant de démouler délicatement. Je réserve pendant que je fais la deuxième fournée (mon moule à cake pops ne contient que 12 boules).

Si je n’ai pas le temps de finir la décoration tout de suite, je peux conserver dans un récipient hermétique au frais mes boules de cake pops

La décoration est une opération délicate qui se fait en plusieurs étapes.

DSC_0125-1Je fais fondre le glaçage choisi (ici du chocolat milka) et trempe un bâtonnet dedans. J’enfonce celui-ci dans la boule et je laisse durcir avec la tête à l’envers au frigo 15 minutes : l’objectif est de coller le bâtonnet au gâteau pour pouvoir réaliser la deuxième étape.

Pour la déuxième étape, je prépare dans un petit bol d’un côté le glaçage et dns une assiette creuse de l’autre la décoration choisie.

Une fois le bâtonnet bien arrimé, je réchauffe mon glaçage  et je trempe – en la tournant continuellement – ma boule de cake pop dedans de sorte qu’elle soit entièrement recouverte d’une fine couche de chocolat. Je trempe immédiatement le haut de mon gâteau dans la décoration pour la coller au chocolat et je laisse durcir sur le support fourni dans mon kit.

Je répète l’opération pour chacune de mes petites boules.

Une fois les 12 cake pops façonnés, je les place au frigo sur leur support pour accélerer le durcissement du glaçage. Quand le glaçage es bien figé, je peux le mettre dans des grands verres ou à plat dans une tupperware : ça se conserve très bien quelques jours au frais !

DSC_0107Quelques exemples de mélanges réalisés : 

  • base gâteau au yaourt nature + chocolat blanc + vermicelles multicolores
  • base gâteau au yaourt nature coloré en orange + chocolat blanc  + sucre coloré
  • base gâteau au yaourt nature + glaçage tout prêt + flocons en sucre

J’ai testé également avec une base de brownie au chocolat et un glaçage chocolat Milka : je partage la recette très vite !

 

Mini-brownies tout chocolat : ma recette très fondante

DSC_0027 Pour redonner le sourire à un enfant qui boude, préparer un goûter maison tout simple, ou se faire un petit plaisir en douce, les mini-brownies sont parfaits. Il faut dire que la quantité de farine est somme toute négligeable par rapport à la quantité de sucre et de beurre/chocolat.

C’est tout l’intérêt de faire cette recette de brownie sous forme de bouchées ultra-chocolatées et et ultra-fondantes. Une seule suffit à soigner tous les maux !

Et cette recette est une de mes créations. Lire la suite

La recette qui revient chaque année le même jour

Crêpes de la fête des Lumières

Le 8 décembre à Lyon, c’est la fête des lumières et tout bon lyonnais qui se respecte se balade en ville pour admirer avec des millions de touristes des super spectacles de son et lumière installe des lumignons de toutes les couleurs sur le rebord de ses fenêtres pour remercier Marie d’avoir sauvé la ville de la peste.

2008-12-10_noel-2008_2149

 

Le 8 décembre à Lyon, c’est donc la fête, et depuis que j’ai des petits schtroumpfs à la maison, j’ai pris l’habitude de leur faire des crêpes en plus d’installer les jolis lumignons qu’ils ont fait à l’école.

Dans mon frigo et mon placard j’ai :

400g de farine (ou un mélange 50/50 farine de sarrasin/farine blanche)
4 oeufs
50g de beurre
une pincée de sel
de l’eau et du lait

Pour les garnir, j’ai aussi :
du jambon
du gruyère rapé ou du roquefort pour les grands
de la crème pour les gourmands
du sucre et de la confiture pour les crêpes sucrées

Le 8 décembre peut tomber n’importe quel jour de la semaine, donc quand il faut faire les crêpes après une journée de travail, on fait simple sur la garniture, ok les schtroumpfs ?

Pour réussir chaque année mes crêpes des lumières : 

Je verse la farine dans un saladier ou dans le bol de mon robot. Je creuse un puits dans lequel je mets les oeufs, le sel et le beurre fondu et je commence à mélanger doucement à la farine avec une cuillère en bois ou le batteur plat du robot (ce détail a son importance pour éviter les grumeaux).

Quand le mélange devient trop sec, je mouille petit à petit avec le lait : attention, si tu verses le liquide trop rapidement, il ne pourra pas s’intégrer à la préparation et fera des énormes grumeaux.

Quand le mélange a la consistance d’une pâte épaisse, je passe au fouet et à l’eau (les crêpes tout au lait sont trop molles à mon goût).

Il y a assez de liquide quand la pâte à crêpes est assez fine pour couler rapidement en filet, et à la fois assez épaisse pour napper la cuillère en bois. A ce stade, si la pâte est encore un peu épaisse ce n’est pas trop grave non plus, tu pourras rectifier grâce à… la crêpe de la cuisinière.

Exclusif : la recette de la crêpe de la cuisinière
Pour savoir si une pâte à crêpes a la bonne consistance, c’est simple : je chauffe ma poêle avec un peu de beurre et je jette une louche de pâte. Si la pâte fait des petits trous, c’est bon. Sinon elle est trop épaisse et il faut la rallonger avec un peu d’eau. Dans tous les cas, je mange la crêpe !

Et voilà, la pâte est prête, c’est parti pour 15 à 20 crêpes!

Je finis toujours par les crêpes salées pour pouvoir les servir chaudes avec leur garniture : je fais cuire la première face, je retourne, et j’ajoute dès ce moment la tranche de jambon, le fromage et la crème pour que les ingrédients chauffent et fondent dans la poêle… yummy !

Et vous, vous avez une recette ritournelle ?