Base #11 Pesto maison (avec tous mes secrets pour faire pousser du basilic en Savoie)

Base #11 Pesto maison (avec tous mes secrets pour faire pousser du basilic en Savoie)

22 juillet 2018 0 Par miss tchiiif

 [L’intro étant un peu longue, vous pouvez cliquer directement ici pour accéder à ma recette de pesto maison]

Cela va faire bientôt 2 ans que j’ai déménagé en Savoie et bien que ce changement soit largement bénéfique sur tous les tableaux (on fait plus de sport, on profite de la nature, on bénéficie d’une vie de village dynamique, on ne mange que des produits de qualité etc…), il restait jusqu’à aujourd’hui une ombre au tableau : impossible de faire pousser comme il faut un pot de basilic sur ma terrasse, et donc de faire mon traditionnel pesto maison.

En deux ans, j’ai bien dû tuer 4 ou 5  pieds alors qu’à Lyon j’avais toujours des bouquets, que dis-je, des arbustes de basilic que je pouvais utiliser quotidiennement pour mes salades d’été et même congeler en fin de saison pour en avoir pendant l’hiver ! Depuis mon arrivée, j’ai tout essayé : 

  • en pleine terre ? Mangé par les limace !
  • en pot sur la terrasse ? Fané en quelques jours à cause du soleil !
  • en jardinière sur le bord de la fenêtre ? Séché faute d’arrosage régulier (oui j’avoue je ne suis pas la plus assidue des jardinières, ceci expliquant aussi cela)

Et pourtant, j’avais quand même la preuve sous mes yeux que le basilic pousse en Savoie puisque mon voisin (qui doit au moins avoir le titre de champion du monde du potage vu la beauté de son jardin et la profusion de ses légumes) en plante chaque année au pied de ses tomates.

Alors je lui ai demandé son secret, que j’avais en fait sous les yeux

Il suffit simplement de le protéger de la pluie tout en lui permettant d’avoir de la chaleur. Bref, il fait pousser son basilic sous abri.

Cela m’a fait comprendre quelque chose : je devais trouver une solution pour réguler facilement la chaleur et l’humidité de mes plants.

J’ai donc cherché un nouveau contenant et suis tombée sur la nouvelle gamme Kitchen Garden à Jardiland : des pots en textile respirants, avec une réserve d’eau. J’ai également cherché à positionner mes plants à l’ombre et là, miracle : mes plants qui étaient quasi moribonds après leur séjour en jardinière en terre cuite sur ma fenêtre, puis sur ma terrasse ont ressuscité !

Oui, j’ai bien dit ressuscité : la preuve ! 

Je pouvais enfin me lancer dans la confection de mon pesto maison (dont la recette, pour être parfaitement honnête, vient de mes amis de Sardaigne Lamia et Claudio)

Pour réussir mon pesto maison, je prends sur ma terrasse, dans mon frigo et dans mon placard : 

1 bouquet de basilic
2 gousses d’ail
50g de parmesan
50g de pignons
huile d’olive

Traditionnellement, le pesto se fait au pilon pour bien faire ressortir le jus des feuilles de basilic mais pour le coup, je me contente de mon blender Kitchen Aid ou d’un mini hachoir électrique.

J’effeuille mon basilic pour ne garder que les feuilles. je mets dans le bol de mon blender le parmesan en cubes et les pignons que je réduis grossièrement.

J’ajoute ensuite les feuilles de basilic et les gousses d’ail pelées et dégermées. Je mixe plus finement et le commence peu à peu à verser l’huile en filet jusqu’à obtenir une pâte épaisse.

Je verse ma préparation dans un pot de confiture et je recouvre d’une bonne épaisseur d’huile pour éviter que le basilic noircisse au contact de l’air. Je referme mon pot et je conserve au frigo. A chaque utilisation, je remets une épaisseur d’huile d’olive.

J’utilise ensuite mon pesto maisondans de nombreuses préparations : les pâtes bien sûr, mais aussi dans des salades de tomates, dans de la farce à légumes comme ici ou alors pour faire un assaisonner un tartare de boeuf à l’italienne, un cake apéritif, des légumes vapeur etc…. 

Alors, prêts à vous lancer ?